psychométrie

La psychométrie

L’étude de la psychométrie présente un intérêt particulier, pour plusieurs raisons : son application ouvre sur de vastes domaines, et sa pratique, considérée par Piobb comme le premier et plus simple degré de la magie personnelle, est à la portée de quasiment tout un chacun. Il suffit d’un peu de volonté et d’entraînement pour obtenir les premiers résultats.

La psychométrie peut être considérée comme une catégorie de clairvoyance, car il s’agit, par contact avec un objet, de connaître les circonstances auxquelles cet objet à été mêlé. Mais à la différence des autres types de clairvoyance, tels que la cartomancie et les diverses mancies, où les objets tiennent lieu de support, il semble que dans la psychométrie, l’objet établisse un lien direct avec la personne qui l’a détenu, le milieu qui l’a entouré, et les circonstances qu’il a traversées. Et cela, qu’il s’agisse, comme nous le verrons, d’un objet personnel manufacturé, ou  d’origine animale, végétale, et même minérale.

Nous allons dans un premier temps aborder rapidement l’entrainement et la pratique. Nous l’illustrerons ensuite par des cas éclairants rapportés par Bozzano ou d’autres chercheurs et nous poursuivrons avec des cas tirés de notre propre expérience.

Pour ce qui est de l’entraînement à la psychométrie, les auteurs classiques, tels que le docteur Encausse, P.V.Piobb, ou le professeur Rodes s’accordent parfaitement, pourrait on dire à la virgule près : Il convient de s’installer au calme, dans une pièce obscure ou semi éclairée. Il est recommandé de se servir d’abord de diverses lettres ou cartes postales émanant de personnes connues. Après les avoir mélangées, on les applique une à une sur son front, chacune pour une durée de cinq minutes. On garde les yeux fermés, et l’on prend soin de faire le vide dans ses pensées. Petit à petit, surgissent des images étrangères, d’abord floues, imprécises, sans couleurs. Avec un entraînement quotidien, régulier, à heure fixe, les images ne tarderont pas à se préciser. Les personnes, l’environnement, les circonstances entourant l’écriture des lettres et leur acheminement apparaîtront de plus en plus clairement. Une fois rompu à cet exercice, le moment est venu de passer à divers objets, dont nous pourrons faire l’historique. Cela devient particulièrement intéressant pour des objets anciens, où, comme nous le verrons, l’apport de la psychométrie peut être déterminant pour l’Histoire en général et l’archéologie en particulier.

Lire la suite

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *